mercredi 2 novembre 2011





Du petit matin


En passant par une promenade dans les bois
afin de voir loin si loin ou le regard peut me porter, respirer profondément et vibrer en entendant le son de mes pas dans les feuilles mortes, la lumière blanche de novembre.
Sentir la terre; cette odeur toute speciale qui me chavire a chaque fois, comme si c'était la toute première.





Déserté mais pas a vendre...
Profiter de l'absence des feuilles afin de lever la tête a admirer les nids, et la tête des arbres.
Toutes des têtes, mais pas une seule de pareille... Disait-elle.
 S'amuser a faire résonner mes pas sur le sentier de planches.

 Offrir mon visage ( nez rougi et gelé....) au soleil matinal.

Et une fois encore la journée s'étire avec un coucher de soleil extraordinaire.
Mon mas c'est tu assez beau la vie!

Aucun commentaire:

Une petite colère

Il en avait assez le ciel de tout ces nuages .... De ce temps de pluie, temps incertain. Alors une grande peine l'a envahi et il a t...