mercredi 6 mars 2013

Pèlerinage vers le printemps



 Au plus loin que je puisse me souvenir; rarement avant la St-Pat je n'en ai eu assez de l'hiver. Mais ce matin au premier cri de la corneille, après les avoir vu se pavaner avec des branches au bec pour conquérir la belle.... J'ai ressenti une vibrante envie de ... printemps !
Un goût de soleil, une envie de verdure... Fini les doubles par-dessus double... Une joie, une sensation de légèreté! Je suis partie a sa recherche. 
Pas qu'un simple indice. Non je me suis mise en tête de trouver le signe ultime...L'absolu.

Suis revenue avec les pieds mouillés... Ça oui c'est un signe!
Évidence même ...
Car le printemps la neige est mouillante. Mais je n'étais pas satisfaite, loin de la. Alors ma quête se poursuivra sous forme de pèlerinage.




Sublime paysage mais trop approchant de l'hiver... J'arpente fiévreusement le sentier. La tête au ciel a la recherche du cri, de la forme... Sans savoir vraiment quoi chercher  je m'applique a trouver.
Les sens a l’affût je guette, surveille, épie... et trébuche! Car marcher la tête au ciel n'est guère sécuritaire et si l'on sort du sentier on risque de défoncer, la neige est molle... Ça aussi c'est un signe. 





 L'arbre solitaire encore dénudé et la souche qui rêvait d'avoir les pieds a l'eau  m'ont pas suffit.

Fébrilement bien avant d'avoir compris que ma recherche risquait de durer bien des jours je continue avec force et rage ma démarche devenue obsession.




 Étourdie, en sueurs, trempée et un peu déçue car le temps presse, le vent prend force et siffle entre les saules noirs qui s'amuse à plier les branches des frênes. Je me dois de prendre une pause afin de demander à l'oeil qui surveille le temps si le printemps  se pointait.
De son doigt noueux il m'a fait un signe silencieux.

Que j'ai suivi courageusement et déterminée.


 Et je suis arrivée ...ici .
Le printemps ne s'y cachait pas....



Puis ici aucune trace
aucun indice qui pourrait nous laisser croire que .... Et pourtant elle aurait savoir.. M'indiquer car vu son grand âge elle en a vu des choses...


Rien non plus de ce coté.


Ma recherche continuera inlassablement tant que je n'aurai pas posé l'oeil sur ce qui confirmera que oui le printemps est a nos portes.


A suivre si vous en avez assez de l'hiver.

2 commentaires:

Gine a dit…

On sent que ça va arriver, mais c'est vrai que ce n'est pas encore ça. Jolie quête!

Solange a dit…

Le mois de mars est le plus pénible de l'année, quand on pense que c'est fini ça recommence et à la ville la neige est sale. Mais ça achève!

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...