mardi 31 janvier 2012

La souche, son histoire

Quelle belle émotion ce matin en me décidant enfin a parcourir ma liste de blog!
Un long frisson m'a traversée et les larmes me sont venues aux yeux!
La souche...
Si belle, le froid si présent et la vie qui s'est greffée a elle malgré tout...
Je suis renversée, émue et émerveillée!
Il n'y a pas de mots!
Dès que j'ai lu le titre, si jamais
La souche


Mes parents avaient planté des arbres, mais un peu comme tout le monde avaient sûrement oublié de ... prendre distance!
Ils sont devenus immenses, magnifiques, se nuisant l'un a l'autre... Puis vieux, malades et finalement dangereux...
Lorsque j'ai repris la maison j'ai du me faire a l'idée et sacrifier nombre d'entre eux.
Érables flamboyants en automne qui m'attendaient a mon retour a la maison ( la souche ) frênes de grèves si souples et agiles lors des tempêtes et un mélèze.

La souche devait être réduite au niveau du sol, mais je ne sais pour quelle obscure raison je ne voulais pas, je devais absolument en garder un souvenir.
Pourquoi allez donc me le dire.
Maintenant je sais la raison, l'artiste l'a immortalisée avec tant de savoir faire!
Les champignons se sont installés pour lui tenir compagnie et l'été lorsque je revenais du bord de l'eau les mains pleines de coquillages, roches et autres vestiges je les offrais a la souche...
Je laisserai la nature lui rendre hommage. Elle a été témoin de si belle choses de la vie.
Merci l'artiste
Merci infiniment !

2 commentaires:

Solange a dit…

Je viens m'excuser de mon oubli que j'ai corrigé. J'ai entré mon tableau tard hier soir et j'ai complètement oublié d'en indiquer la provenance. J'ai mis ton lien sous la peinture. Ton histoire est touchante et j'espère que plusieurs viendront la lire.

Miss Lulu a dit…

Mais voyons tu n'as pas raison de t'excuser, elle est si belle, elle me captive!
merci encore pour ton immense talent !

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...