mercredi 9 juillet 2008

Chaleur accablante



Avertissement de...chaleur accablante !
Avis aux personnes fragiles de rester a l'intérieur au frais ou dans les centres commerciaux a l'air clim....
Non mais ils blaguent ?
L'été est la, oui bon donc on en profite....
Notre tout premier 30 degrés, humidex 39....... et on crève, on sue, on frise du sourcil....On boit des litres d'eau, de jus et autres.
On ôte nos jupons ( olé) , on oublie les trucs qui collent a la peau... ( ohhhhhhh pudeur )
On joue dans l'eau, on arrive plus a dormir, on ne mange plus ou si peu.
On veille toute la nuit ou presque sous le porche, les rideaux sont tirés, on hume le parfum lourd le soir venu du fourrage, ce qui fait remonter en nous notre enfance ...
Les rires étouffés, le bruit des enfants barbotant dans la piscine ( et quelques adultes mais ca c'est une autre affaire ) , la permission parmi les permissions de l'été, se baigner tard.
Ou mieux encore se relever la nuit car impossible de dormir dans des draps moites, et entrer dans l'eau bleu turquoise de la piscine, oh plaisir divin.
Faut dire que l'été au Québec est une épreuve olympique un peu comme l'hiver mais en sens inverse...
One way svp!

L'humidité est au rendez-vous.....
Irrespirable... lourd comme une chape de plomb qui nous tombe dessus...
Pas d'air, pas de vent..... rien ne bouge, tout est lourd, lourd de souvenirs, d'odeur de sueur, un peu comme les maraicages.
Rien ne bouge, rien ne respire......... tout est silence, en phase survis.

Mais comme toute chose il y a le coté sombre de l'affaire......

Les panneaux d'armoires qui refusent de fermer
les tiroirs qui refusent d'ouvrir
les portes qui collent
les biscuits, céréales et autres qui ramollissent ( beurk caca, tellement dégeu)
Les araignées en troupes qui prennent a l'assaut nos maisons ( hurlements pour certains)
L'odeur oh combien nauséabonde du panier a linge ... sale (musique svp)
L'humeur
des gens
des chats
des chiens
.......


Et le coté douceur..... la crème glacée aux smarties ( qui crie mon nom, donc je vous quitte )

Aucun commentaire:

Une petite colère

Il en avait assez le ciel de tout ces nuages .... De ce temps de pluie, temps incertain. Alors une grande peine l'a envahi et il a t...