mercredi 12 octobre 2011

Le temps d'une pause





Il y a tant que choses a faire que je ne sais plus ou donner de la tête.
Il y a tant que questions sans réponses
tant de tracas
tant d'incertitudes.
Après un avant midi passé au centre médical a poser des questions, comprendre les réponses, essayer de passer un coup de balai sur les doutes. Accepter le silence déchirant d'Amoureux...
Bref me dire que je devais laisser aller la vie selon son rythme sans toujours me dire que je devrais pourtant faire plus... Et surtout cesser de trouver la solution. Il n'y a rien d'autre que je ne puisse faire, je n'ai pas le controle et je dois laisser couler le temps.
Aussi lent soit-il.
J'ai après quelques commissions d'usage, quelques brassées de lessive, quelques appels techniques du genre essayer de dialoguer avec un ramoneur agressif et mal poli... Enfin j'ai osé prendre du temps pour moi....
Faire une pause
Arrêter la course folle des jours difficiles.
Assise au soleil
dos au vent
Un livre et n thé glacé
pieds nus
J'ai tout mis a ''off'' ......
Pas de retour d'appels
Pas de cell a portée de main au cas ou....
Mis en mode arret la petite roulette dans le cerveau qui ne cesse de rouler et rouler....
J'ai tout éloigné de moi
malgré ce qui reste a faire
malgrés les jours gris qui s'annoncent.
J'ai adapté ma journée selons mes besoins.
Ou presque.
J'ai admiré la lumière d'automne qui jouait sur l'eau du fleuve.
Ecouté le cri moqueur des goelands qui se chamaillent a marée basse.
Apprécié la douce chaleur du soleil sur mon visage.
Sans autre question .
Soupé tôt, lavée tôt.
Espéré un coucher de soleil qui ne s'est point présenté et regardé la lune se lever.
Puis montée a l'étage lire un peu.

Voila...

Je recommencerais cela afin de retrouver mon rythme personnel, moi qui ai trop donné aux autres sans jamais prendre le temps pour moi.
Je ne regrette rien, mais ce rythme de vie m'a fait comprendre beaucoup de choses dernièrement.
Aujourd'hui je dois encore courir
mais petit a petit je le ferai selon mes besoins
A mon rythme
selon ma force
et non pour les autres.

1 commentaire:

Solange a dit…

Je profiterais bien d'une chaise pour regarder le fleuve. Bien du mal à trouver du temps pour soi.

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...