vendredi 11 mai 2012

On prévoit une éclaircie



Selon les pros de la météo ( ceux qui trouvent le moyen de toujours ou presque se tromper malgré les instruments sophistiqués... :) dans leur prédiction  )
Toujours bien qu'ils nous prévoient une éclaircie en après-midi.
Non pas que j'en doute mais je préfère de loin faire a ma tête et sauter dans mes bottes de pluie, enfiler gilet, chaude veste, coupe vent, chapeau et ...mitaines puis comble du malheur un foulard.

Munie de mon APN, de papiers mouchoirs, d'une bouteille d'eau je pars en mission presque impossible, retrouver le soleil et les douces journées de mai.






Les sentiers sont boueux, sombres et aucun rayon ne perce l'horizon tout gris. Mais tant pis je continue et profite a plein de ce moment de liberté.
Les mésanges et sittelle m'accompagne en chantant et ma foi ça remplace presque l'astre solaire, car si lui préfère bouder les oiseaux eux n'hésitent pas a turluter du moins un peu.


Autre déception, il n'y a pas cette douce odeur printanière mais plutôt celle de la neige... Et les gens que je croise, très peu en fait, eux aussi en passe la remarque!

Tant pis que je dis il suffit de profiter du moment présent et si l'on ne voit rien de jaune dans le ciel, baissons juste un peu le regard et ahhhh ... voila le jaune ... et c'est joli!





Et ce joli vert tendre fait aussi une jolie touche lumineuse dans le décor.

Mais comme marcher avec des bottes de pluie n'est toujours bien confortable, une pause s'impose donc. Alors je quitte le boisé afin de me rendre a la berge, il y aura toujours les ceusses du fleuve et les ceusses de la terre, le fleuve nous rappelle toujours.




Un repos bien mérité car la faim commence a faire sentir, mon estomac grogne de plus en plus fort, sans toutefois couvrir le bruit des vagues.

Voila après tout je n'avais qu'a mettre dans mon sac une petite bouchée !

Empruntant le sentier qui remonte vers le cap j'ai croisé le ruisseau chantant qui promène a son rythme unique ses murmures. Combien de fois par grosse chaleur je m'y suis assise et y ai laissé mes pensées filer au fil de l'eau.

Mais ce ne sera pas aujourd'hui ou j'y mettrai un orteil car il fait a peine 7 degrés et encore...




Marcher, enjamber, descendre des cotes abruptes, enjamber, contourner, glisser voici les verbes de ma promenade matinale.... Je remonte allez hop un peu de courage, le vent se lève et j'ai froid et pire encore plus faim, je rêve d'une soupe bien chaude et d'un petit bout de fromage bien goûteux!




Au retour je longerai le marais jaser un peu avec le foulque d'eau lui demandant ce que le vent lui murmure ... Il me me répond pas, sûrement que ma voix ne lui dit rien de bon...
Comme moi il doit penser a son dîner et a de bons bas de laine ...

Sur ce je vous dis bien humblement sortez dehors ne vous fiez pas aux prédicateurs de soleil, fiez vous a votre instinct!
Derrière le gris se cache toujours un peu de jaune !








1 commentaire:

Solange a dit…

Tes petites fleurs jaune sont bien jolies, mais j'aime beaucoup la photo du petit oiseau.

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...