vendredi 16 novembre 2007

Lassitude ...


En entendant le vent franc ouest qui gémi, grogne, feule, crache, hurle, siffle et joue avec l'architecture des toits, je me suis aperçu que je jalouse les heureux, ceux qui ont reçu ''la neige''
eh oui...
Il y en a .
Des élus, les choyés...
Mais il y a , aussi les oubliés..
Comme moi.
Mais moi, ca m'affecte d'attendre ainsi, moi enfant nordique, enfant du vent, du froid et de la neige.
Fille des extrêmes climatiques ...Je dois le dire , je m'ennuie. Viens me voir vent du nord et apporte avec toi le déchainement des tempêtes d'antan!

Quand enfant ma mère nous habillait pour aller jouer dehors...
Nous qui n'avions pas les vêtements d'aujourd'hui, les habits de neige qui respirent, ne craquent pas au froid, sont légers..Sont griffés, chers.. passent de mode facilement..

Nonnnn voici ce que nous portions.
Ma maman nous installait sur la table de cuisine pour enfiler d'abord
----
Oh nous devions en premier aller au petit coin, envie ou pas juste par sécurité
au cas ou... Car une fois le début de l'habillage on devait surtout pas dire , oser dire
Maman j'ai envie....
Ca ..non!
Donc on enfilait
collants de semaine pas ceux du Dimanche, ceux de semaine
de couleurs, les pieds coupés , car ils étaient usés...C'était pour jouer dehors couleur : Marine ou rouge
Moi rouge...
En laine ...ca piquait
puis par dessus la camisole d'hiver( bretelle plus large que le modèle
printemps..) Avec ha oui, la médaille bénie épinglée a la bretelle.. On mettait un col roulé, toujours trop petit a l'ouverture du col....
Par dessus les collants on ajoutait une autre paire de collants plus épais ceux -la en grosse laine foulée ajustables a la taille grâce a un cordon munis de deux énormes pompons....Avec des pieds ceux -la.
Couleur : marine ou rouge....
Moi ...rouge
Par dessus le col roulé, on ajoutait une petite veste de pure laine boutonnant a l'avant.
Puis si le temps était tres froid, un gros pull s'ajoutait..
Généralement de laine déjà très foulée, puis rapiécé aux coudes..
Puis deux paires de bas de laine foulée, trop grands ou trop petits....
couleur : marine ou rouge
Moi ....marine!
On commence a suer, maman est rouge!
On aurait même le gout de demander une trêve pour aller au petit coin...Au risque de voir notre journée a l'extérieur se terminer au lit, on abdique.

On ajoute a tout ceci, une paire de pantalon très épais comme matelassés, avec a la taille une grande ouverture comme la bouche d'un ogre, deux boutons pour fermer le tout et une paire de bretelles...Des courroies sous les pieds pour éviter de voir le tout remonter.
Rien pas d'élastiques, boutons pressoirs, velcro, non.
Si les bretelles sont trop grandes on nouait voila tout.
J'oubliais, il y avait des pièces aux genoux, beaucoup les avaient portés avant moi et encore plus après moi!
Couleur : brun ou marine
Moi......BRUN!!!
Puis s'en vient s'ajouter une autre paire de bas de laine, une paire pour géants, et les souliers et par dessus le tout les horribles bottes en caoutchouc qui s'attachaient sur le coté avec une attache métallique....
Couleur...brun ou blanc( pour les filles avec fausse fourrure)
Moi.......BRUN!
La je vous assure , la tête nous tournait, le cœur flottait...
Mais on tenait bon.....
Maman était de plus en plus rouge....Impossible de demander un verre d'eau = + envie d'aller au petit coin.

On continue c'est pas fini!
Arrive le manteau, nanannn un Anorak comme Agaguk..... en Borg avec un grand capuchon qui avale un enfant en moins de dix.... Attaché avec un énorme cordon lire: câble..... avec au bout des pompons......de fourrure synthétique!!!
J'oublierai jamais la fermeture éclair a l'avant large comme cela, et quand maman zippait le tout elle disait remonte bien le menton!

Ciel que l'on avait peur de se faire " couic " la gorge.

Couleur : marine ou brun.....
Moi ?
marine !!!!!!!!!!!!!!........OUI!!!

La on étaient presque prêts , manquait la tuque, une tuque qui n'a rien en commun avec ce qui existe aujourd'hui.
Oh que non.....
Ca ressemblait a un chat crevé, un vieux matou mangé aux mites.....
Une boule blanche avec des billes de bois insérées dans le tricot, le tout s'attachait sous le menton avec deux cordons, c'était rude, serré , inconfortable..ca piquait....l'horreur.
Puis les mains de ma mère arrivaient et entraient les cheveux rebelles de sa fille a l'intérieur de la tuque car par dessus elle nouait solidement le capuchon et avec cette chose impossible de tourner la tête ni a droite et pas plus a gauche...
Enfin, oui la tête tournait, mais le capuchon lui restait immobile.... vision périphérique....nulle!

La vous pouvez pas vous imaginer la chaleur qu'il fait a l'intérieur de ca !

On ajoute les mitaines, deux paires. La première de petite laine douce, la seconde de grosse laine foulée, qui remonte en haut du coude, on attache le tout avec de grosses épingles de sécurité...... Bilan impossible a ôter, encore moins remettre!
On se mouche pas, on ne doit pas penser a perdre une botte, rien on endure...On fait avec !
Ensuite le foulard, pas une écharpe, non un foulard de surement 8 pieds de long, rien de moins que toute bonne maman Québécoise sait maitriser.
Elle enroule autour du front, la bouche , la gorge, le front, la bouche, le nez, le front , la gorge.....Elle noue, tu étouffe, impossible de rien dire, encore moins penser a te plaindre.....Elle rajoute si tu dis rien c'est ok.....
Certainement.......
Puis elle te soulève et ouvre la porte.
Un blizzard glacé te redonne vie....
Puis elle te pique comme ca dans la neige, tu ressemble a une étoile de mer, de neige, gelée...bras et jambes en croix, impossible de bouger. Tu es figée, ca ne plie pas, c'est rigide.
Elle te dit, ne bouges pas, attend moi j'arrive!
Elle te donne avec son plus beau sourire ta pelle rouge de métal, malgré le fait que tu ne puisse la saisir avec tes mitaines tu es heureuse!
Des heures de plaisir a jouer, glisser, creuser, rire, courir ( eh oui on y arrivait ) faire des anges dans la neige, des forts, des bonshommes de neige!
Enfants du froid et du vent.
Enfants des hivers d'antan.
Quand de retour a la maison, après que notre mère eu insisté et menacé pour nous faire revenir, pas de discussions , quand l'heure était d'aller au lit, en y entrant on dormait déjà, rêvant de lendemains aussi enivrants.
Mais les lendemains ont bien changés, les vêtements aussi hélas, ils ont fait peur a l'hiver.
Plus de préliminaire vestimentaires, fini on est a l'air du vite fait.....
Et l'hiver a compris, elle aussi en est au vite fait.....Elle ne fait que passer ailleurs....
Ah... Que la neige
a neigé
Ma vitre était une jardin de givre......








7 commentaires:

Le Jardin de Vérone a dit…

Un plaisir a te lire ...Vraiment ...Tu est une artiste qui joue avec les mots !!!
Un plaisir de lire tes romans de la vie !!!
Bizzz

valou1975 a dit…

magnifique... quel plaisir de te lire on s'y croirait... j'étouffais avec toi au fur et à mesure que j'avancais.. les vêtemens de maintenant sont moindre mais plus chaud peut-être ? mais dis moi de quelle région viens-tu pour avoir des hivers si froid ??? valou

le jardin de caro a dit…

oui un vrai plaisir pour moi aussi de te lire comme je te l'ais déjà dit tu devrais vraiment te lancer dans un roman bizzz caro

Miss Lulu a dit…

valou
oui les vêtements bien évolués, mais il reste que de biens beaux vêtements sans hiver ou presque...
Je réside au Québec, a mi chemin presque entre Montréal et Québec.
Comté de Portneuf

meliant a dit…

Oh merci!

valou1975 a dit…

je comprends mieux maintenant... et bé il fait sacrément froid dans ton pays... enfin autrefois apparement. j'espère que tu auras tout plein de neige cet hiver... et un peu pour moi aussi ! valou

Mema a dit…

Brrrrrrrrr... J'en frissone!
je compatis; c'est un peu comme si le vent cessait de soufler par chez nous. Mais coninu d'espérer, ça va venir!

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...