mardi 8 janvier 2013

Au pays du silence.

Pour les Amoureux de l'hiver, les autres ayant plié bagage et seront de retour en ces jours a venir dit plus chaud. J'ai eu droit à une marche, minime mais fort appréciée au Pays du silence et de la paix.
Je pensais bien y retrouver mon ami le Geai Bleu mais aucune trace.
Chance oblige un petit mulot qui poussait sa chance dans les sentiers jouait a celui qui poursuivi peut facilement se cacher sous la neige folle et mine de rien revenir a la surface afin de jeter un oeil assurant ainsi la continuité de sa route !






Le redoux de janvier rendait la sortie agréable malgré l'absence de soleil et le temps très humide.

J'ai pris le temps, tout le temps qu'il fallait  car on ne doit pas le calculer juste l'apprécier.
Une pause, un moment de bonheur et on reprend la route, pas a pas, comptés et mesurés.



 Aucune barrière ni contrainte, cette fois je regarderai proche, si près de moi tout juste a portée de main cette fois pour rapporter chez moi ces images du temps de vie. De tout petits rien que l'on oublie parfois de voir.




Seules les mésanges présentes et quémandant sans arrêt me ramenaient a la réalité, je devais oui je sais ... Je devais songer a revenir la tête un peu folle avec tout ce bon air grisant !

4 commentaires:

Solange a dit…

J'aime beaucoup ta photo de la maison d'oiseau avec son toit enneigé.

Mildred. a dit…

Québec le 09-01-13
Je découvre votre blog et j'aime bien ce que j'en ai lu jusqu'a présent; je ne sais pas si mon message se rendra jusqu'a vous car l'adresse de reconnaissance des mots est très difficile à déchiffrer.

Miss Lulu a dit…

Merci Solange pour ton passage, c,est si je ne me trompe un abri a Mégacycles, une sorte de guêpes inoffensives!

Miss Lulu a dit…

Mildred je vous souhaite la bienvenue! Votre commentaire s,est rendu et me touche beaucoup. J'ai eu des difficultés avec la section commentaires,mais j'espère que vous reviendrez me lire !

Une petite colère

Il en avait assez le ciel de tout ces nuages .... De ce temps de pluie, temps incertain. Alors une grande peine l'a envahi et il a t...