samedi 25 janvier 2014

Inferno

 
 
 
 
Un samedi de la fin janvier ou le froid mordant avait fait place a une douce neige presque irréelle par moment tellement elle était fine.
Un après-midi ou l'appel de la foret se faisait puissant presque impulsif.
Je me suis enfoncée dans le boisé silencieux sans aucun chant d'oiseaux, sans y croiser aucun marcheur ...


Trop de silence
Trop d'absents

Trop de noirceur.

Seul le bruit des arbres qui gémissent sous le peu de vent.
Et ces formes qui semblaient me suivre.


 
 
Curieuse nature.

 
 
Ruisseau silencieux

 
 
J'ai rebroussé chemin de peur de m'y retrouver.
De crainte d'y être.
 
 
Dante: Les endroits les plus sombres de l'enfer sont réservés aux indécis qui restent neutre en cas de crise morale.

 
 
Dante Alighieri: Le grand poème épique Inferno.

Aucun commentaire:

Une petite colère

Il en avait assez le ciel de tout ces nuages .... De ce temps de pluie, temps incertain. Alors une grande peine l'a envahi et il a t...