dimanche 26 janvier 2014

Frisson de Janvier.

Cet après-midi le fauteuil m'a avalé. Sans aucun avertissement.
Après quelques corvées journalières: Un coup de pelle ici et là, un peu de lavage et la tournée des plantes arrosoir en main. J'ai pris la route de la Grand Ville en quête de verdure.


Verdure en janvier ?

Oui !
J'avais un besoin impératif de verdure, d'humidité, de fleurs et plantes luxuriantes. Donc j'ai décidé de me rendre au centre jardin histoire de prendre un bain non pas de foule mais de vert.

Déception totale.

Le peu de plantes étaient encore regroupées dans des coins car le Bazar des décorations de noël prenait encore toute la place. Rapidement sans plus vraiment d'intérêt j'ai fait le tour, admirant une orchidée trop dispendieuse pour ma petite monnaie.

Alors sur une impulsion féminine je me suis rendue à la quincaillerie voisine là ou souvent je trouve de jolies plantes à peu de frais. Et voilà devant moi la même orchidée pour vraiment peu ....



A mon retour à la maison, le repas du midi rapidement avalé, une petite marche dans ma rue je me suis installée pour lire et voilà sans avertissement aucun, le fauteuil m'a avalé et durant deux heures j'ai dormi d'un sommeil lourd. Les chats m'ont accompagné durant ce voyage aux pays des rêves.

A mon réveil, le soleil déclinait doucement. La lourdeur m'avait envahie, courbaturée et en rien reposée; j'ai tenté de remettre en place mes idées. Aucun succès.

La soirée est sous le signe du sommeil et en écrivant ses lignes le frisson s'est installé.

J'ai beau tenter de me réchauffer en avalant une soupe chaude, m'installer devant le feu rien n'y fait!


 
 
 
 
 J'ai froid et le visage en feu !

Je jongle avec la couverture entre frissons et chaleurs.
La migraine rend difficile la lecture pourtant intéressante.

Le thé est mis à infuser, très chaud, aromatisé au chocolat et bonbons de noël il devrait me procurer un peu de réconfort. Adoucir l'inconfort et rendre plus agréable cette soirée fort mal débutée.
 
 
Ce ne sera que passager, j'en ai décidé ainsi !
Un peu de stress, de la fatigue accumulée.
Trop de sorties au grand vent ....


Je sais on ne décide pas de la météo, on n'y peut rien on fait avec. Et le temps froid ne donne pas la grippe ou le rhume.
Et en parlant virus on doit aussi accepter on ne peut rien y faire.

Mis à part boire beaucoup d'eau et boire et boire encore.

Mais ce soir j'en ai décidé ainsi; ce ne sera que passager !

Bonne soirée et bonne lecture !





2 commentaires:

Gine a dit…

J'espère que ta décision soit la bonne - ou en tout cas qu'elle sera respectée et que ce matin, tu te sens beaucoup mieux!
Serais-tu allergique aux prix élevés de certaines orchidées? :))
Bonne journée!

Miss Lulu a dit…

Ce matin tout allait pour le mieux et j'en étais ravie !
Je ne voulais pas de ce frisson !

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...