jeudi 10 novembre 2011

Allez ouste dehors!

 Comme les changements d'heure ne m'affectent pas du tout, au contraire ils me permettent de m'ajuster a un tout autre rythme de vie et c'est bien ainsi.
En avant midi j'ai payé les comptes courants et ferai avec la jeunesse une mise a jour au sujet de la consommation électrique.
Oh que si, j'ai cru avoir une attaque!
Puis laver la literie et mise a sécher.
Pas possible d'endurer tant de mal a un tel point que tout mon quotidien en est affecté ainsi que mes nuits passées a lire ou a trop penser.
Alors Miss s'est donné un grand coup de pied la ou le dos perd son nom!
Terminé les jérémiades même si elles sont quand même un peu légitimes.



 Profitant de l'absence de soleil
oui ma peau ne peut plus le supporter même la chaleur qu'il dégage au travers d'une simple vitre; j'ai coiffé un feutre noir, mis une écharpe, mon capuchon et mes gants.
Et hop on va respirer un grand coup.
L'air humide, le temps gris et terne est bénéfique pour moi.
Juste le fait de quitter la maison avec mon APN, mon grand sac contenant crèmes et gouttes pour les yeux ainsi que mes livres de bibliothèque a remettre, mon agenda que je me dois de trimbaler partout avec moi, il est ainsi devenu un organe vital!
Mon cellulaire qui est paré pour les transferts d'appels, crayons, papiers mouchoirs, bouteille d'eau, bref.
J'ai allumé la lumière du portique car si je reviens entre chien et loup j'aurai l'impression d'être attendue chez moi!
Et hop on part pour le parc annexé a la bibliothèque.
Lentement, respirant aussi lentement que possible marchant a pas feutrés j'ai longé le sentier qui même au vieux cimetière.
Je me devais de traverser la cour d'école ou les gamins profitaient de quelques minutes de récréation.
( c'est moi ou le temps alloué diminue ? Ils doivent prendre plus de temps pour se vêtir que le temps pour s'ébrouer a l'extérieur!!!)
Et me voila longeant les anciennes pierres tombales, les croix et stèles diverses.
Lisant les noms d'autrefois si beaux, les dates et l'âge aussi. C'est ce qui m'a fait chagrin d'y lire des suites de noms de bambins ou nouveaux nés si vite arrachés a la vie.
De tout petits enfants frères et soeurs et parfois plusieurs la même année.

 C'était oui je sais la vie de ces temps anciens ou rien n'était acquis même pas quelques jours ou mois de vie.
Le sentier des Anges, le sentier des cendres... Des pierres ou l'on ne peut a peine y lire, juste deviner du bout des doigts tellement le temps a usé leur seule mémoire.
J'y étais si bien et trouvais peu banal de traverser le souvenir de tant de gens décèdes au travers des rires et cris de jeunes gamins lâchant leur trop plein de fougue dans une cour d'école!
C'est bien ainsi, la vie tourne et coule.
Miss a allongé le trajet en revenant par la rue et non par le parc, admirant les jolis petits commerces.
Puis un ...détour a la bibli.... Équipée de bouquins afin de tromper le temps a venir dans les salles d'attentes des cliniques médicales!


Excusez la piètre qualité des photos
Miss ayant les yeux saturés de crème ... Elle n'y voit guère!

2 commentaires:

Solange a dit…

C'est une belle promenade. Je ne trouve pas tes photos mauvaises, je dirais même que la dernière je la trouve très belle.

Allie a dit…

C'est drôle car on parle beaucoup de dépression saisonnière à ce temps-ci de l'année. Alors que pour moi, cette période de grisaille et de froid me repose... J'aime tellement cette saison!
Belle promenade, tes photos sont superbes!
J'aimerais tellement avoir un appareil-photo digne de ce nom, pour prendre ENFIN en photo le monde comme je le perçois...

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...