mardi 7 avril 2009

En route pour un renouveau!



Depuis le 23 décembre 2002 et le 1 er avril 2003
date du décès de ma marraine et puis de mon père j'avais conservé les roses dans mon armoires ou j'y range mes vieilles tasses en porcelaine.

Non pas que j'aime m'attacher a ce genre de souvenir, mais je crois qu'elles se sont incrustées dans ma vie, oubliées et conservées.. C'était je crois devenu naturel de les y laisser.
Ce matin, j'ai allongé le bras, saisi ce bouquet de souvenirs, mais quels souvenirs ?
Poussières ridicules que j'ai mis aux vidanges, je me sens vivre. Libre sereine sans frontière enfin...Moi.
J'aime a me souvenir d'elle que j'ai tant aimée et que dans le secret de mon cœur d'enfant je rêvais d'avoir comme mère..Elle était si douce, si bonne...si maman.
J'ai dans mon coeur encore son sourire si moqueur, ses mains .... L'odeur se sa maison.
Pourquoi garder de mon père des roses en souvenir?
Pour me faire croire que j'ai besoin d'un souvenir de cette personne ?
Non je ne crois pas, j'aurais aimé l'aimer....
J'aurais aimé l'aimer comme un père, un père fort, réconfortant....Il en fut autrement, et pourtant je ne lui en veut pas. C'est je crois une forme de pardon, mais couper avec ses futilités pour moi est synonyme de renaitre !
Je n'ai aucun ressentiments, j'ai fait mon bout de chemin, j'avais peut-etre autant besoins de ses roses que d'une attache a la vie, que j'ai tant souhaitée de leurs vivant.
Maintenant, je peux faire le chemin seul a la forme de mes enjambées et de mon être.

2 commentaires:

Touchatou a dit…

Un beau geste d'émancipation, ma chère.
On finit par attacher tant d'importance à ces objets qu'on a peur que de les perdre nous fasse oublier les personnes qu'ils représentent...
On en vient à accorder plus d'importance aux symboles qu'aux souvenirs...
Je connais le sentiment et tente de me libérer de ma culpabilité depuis longtemps. J'y arrive un objet à la fois.
Bisous, Lucie

Nanou La Terre a dit…

Beau témoignage et dit avec de si jolis mots...

Mon papa est décédé aussi et je me fais un devoir de ne conserver que le meilleur de ce qu'il m'a apporté. Et pourtant, çà aurait été facile de tomber dans le piège des critiques, il était bi-polaire et négligeait de prendre ses médicaments...

Les gens sont des êtres humains, y compris nos parents.Pourtant, en chaque personne se trouve quelque chose de bon. Il faut se dire aussi qu'ils nous ont donné ce qu'ils ont pu...

Bonne semaine!

Une petite colère

Il en avait assez le ciel de tout ces nuages .... De ce temps de pluie, temps incertain. Alors une grande peine l'a envahi et il a t...