dimanche 25 mai 2014

Matinée concert au boisé.

Très tôt en matinée je suis partie chercher l'équilibre de vie en foret.

Aucune idée précise de l'itinéraire mais une idée certaine: un havre de paix.

Et j'ai trouvé !



Après juste quelques pas dans un sentier a peine tracé dans un jeu d'ombre et de lumière dans  un silence quasi total
voilà qu'un syndicaliste acharné, revendicateur de droits de passage est arrivé sans aucune présentation et politesse. La bouche pleine il criait a plein poumon son droit d'habitat.
Aucune négociation possible selon moi, mon avis ne comptait nullement.
Alors bien avisée j'ai poursuivi mon chemin sans me retourner vu qu'il continuait sa révolte !


 
Le tout petit chemin chatouillé par les rayons du soleil m'offrait humblement son jaune soleil, jaune bonheur, jaune dimanche.
Puis quelques notes timides se sont élevées dans le sous bois.
Interdite j'ai fait une pose afin de prêter l'oreille a cette si jolie mélodie.
Mes tout petits pas, feutrés se sont arrêtés.
J'ai aussi cessé de respiré, fermé les yeux et goûté a cette merveille matinale.
Cristallin.
Féerique.
Magnifique. 
 
 
 

Comme si d'un coup le soleil chassait un tant soit peu la gêne des oiseaux du sous bois.
Quelques notes flûtées s'élevaient avec grâce vers le ciel garni de petites feuilles d'un vert si tendre.
Des trilles, des pits, des piiiiiouuuiiiii, des notes flûtées, de jolies volutes chantées, sifflées, des miaulements enfin bref tout y était avec une harmonie a en donner le frisson.
Ébahie j'ai trouvé une roche moussue et m'y suis assise.
Savourant les yeux fermés cet hommage vibrant pour une matinée enfin confortable.


Si j'avais su qu'il y avait matinée concert il me semble que j'aurais soignée un peu plus ma tenue.





 La fougère avait ajusté ses plumes excentriques.








La prèle parée des scintillants joyaux rivalisait de beauté !



Les violons ajustés attendait le maître de cérémonie afin de donner le coup d'envoi de cette symphonie.

Puis le maître s'est présenté avec tout juste quelques minutes de retard: Politesse oblige.
Et la Grive a donné la note.
Mais quelle note !
A en avoir les larmes aux yeux.

D'un parfait accord la vie a coulé de source.
Une mélodie du bonheur, un hymne à la vie.

Une forêt magique, féerique.







En suivant le petit chemin j'ai remercié l'Univers, la vie et le soleil.




3 commentaires:

Gine a dit…

Un hymne à la beauté et au bonheur!
Merci pour cette belle balade!

Solange a dit…

La nature qui se réveille ça produit un magnifique concert, merci de partager ce beau moment.

Miss Lulu a dit…

Un moment inoubliable avec juste un peu de chaleur et surtout sans vent froid .... Du pur à l'état pur.

Veille d'orages violents

Info météo : Veilles d'orages violents ! Rien de bien surprenant car avec cette chaleur et le taux d'humidité dur...