dimanche 28 octobre 2012

Parfumer la cuisine



 Au petit tout petit petit matin lorsque la maison est sous silence que les planchers sont froids et que brulent doucement dans l'âtre les derniers tisons de la veille, que le café embaume la cuisine ( oui cette fois c'était du café ) soudainement le ciel s'embrase de milles feux.
Signe de mauvais temps... A venir.

Une irrésistible envie de scones bien chauds tout droit sortis du four me hante.
Un gout de muffins a la citrouille bref un gout d'automne une mise en bouche du temps a venir....
Comme ma mère me le disait souvent pense-y pu ça va passer....
Mais non jamais que ce doux parfum cet arôme culinaire qui accompagne si bien un thé brulant ne me quittera.
Donc j'ai quitté mon fauteuil ai sorti le beurre...
Graissé les plaques, allumé la cuisinière et averti le voisin qu'une odeur obsédante viendrait surement lui chatouiller les narines!

Lorsque je reviendrai de ma marche quotidienne j'aurai tout ce dont une veille de temps dit  mauvais
demande....
Bouquins, tricots, thé brulant et scones...
Pour les muffins ce sera un peu plus tard en journée!






2 commentaires:

Solange a dit…

Ça me donne la faim.

Miss Lulu a dit…

ah tant mieux !
c,est tellement rassurant une cuisine qui sent bon!

Au moin une fois par jour ....

Au moins une fois par jour nous recevons des veilles et alertes d'orages violents. La pluie est devenue journalière, pas moyen de passer...