lundi 30 avril 2012

Au pays des lutins

 Cette journée la le soleil a osé tasser le nuages. Il a pris toute la place disponible et plus encore.
Sans perdre de temps j'ai pris au vol mon manteau, chaussé mes espadrilles et suis partie avec seul mon sourire rendre grâce a la nature!
 J'avais ce petit coin de paradis a moi seule et tant mieux! En descendant la cote abrupte seul la présence des mésanges, leur chant le cri des écureuils qui se chamaillent cassaient le silence parfait. Ce silence qui nous donne le frisson, sous les grands cèdres tout est feutré, parfumé sombre et tranquille. C'est le domaine des lutins, fées et des elfes qui est traversé par quelques humains qui parfois y empruntent leurs sentiers.


On oublie un instant nos soucis, le soleil qui nous réchauffe le dos et le vent presque absent dans cette vieille érablière. La terre nous offre son odeur de terre fertile et mouillée, les poussent d'herbes qui verdissent, les chevreuils qui nous observent et non l'inverse. Tout est renaissance.
Le temps qu'a duré cette balade était bénéfique. Au retour quelques rencontres avec des photographes, des ornithologues des Monsieur-Madame tout le monde comme moi qui avaient grandement besoin de cette accalmie afin de continuer la semaine!

Marcher, respirer-sentir, voir et fermer les yeux afin de bien se souvenir, imprégner la mémoire la saturer des images-odeurs- souvenirs. Ecouter le silence, le chants des oiseaux et le doux murmure de la Nature.

4 commentaires:

Fée des bois a dit…

Merci pour ce tendre moment de sérénité au pays des lutins!
Passe une très agréable journée!

Solange a dit…

Si les beaux jours peuvent enfin arrivés qu'on y goûte un peu à ses beautés.

Allie a dit…

toujours très belles tes photos :)
La nature a cette particularité de nous aider à oublier soucis et petites inquiétudes.

Miss Lulu a dit…

merci pour vos bons mots, en effet la nature sait nous ressourcer, elle a ce potentiel de tout effacer nos petites inquiétudes du moment !
c'est un peu comme un débarbouillette fraiche sur un front brulant... Et surtout avec un printemps capricieux comme celui de cette année, nous devons nous amoureux des grands espaces en profiter dès que le soleil ose pointer son nez. Mon bord de Saint-Laurent est en effet majestueux mais les grands arbres et les vastes plaines me manquent alors je me paie des promenades loin de chez moi... loin ...non pas tant !
lol et bonne journée a tous!

Une petite colère

Il en avait assez le ciel de tout ces nuages .... De ce temps de pluie, temps incertain. Alors une grande peine l'a envahi et il a t...