lundi 25 novembre 2013

Constant le goéland marin.






Aperçu couché et immobile au bord du rivage, nous l'avons installé sur le terrain afin de vérifier ce qui n'allait pas chez lui .... Rien, aucune blessure visible, peut-être un plomb ? La chasse aux canards n'épargne aucun oiseau.
Une maladie ? Qui sait .....
Finalement nous l'avons remis là ou il était. La vie est ainsi.
Naissance, vie et mort.

Baptisé Constant pour quelques instants, je garde jalousement un souvenir de cet instant particulier.

                     ....................................................................

2 commentaires:

Gine a dit…

Fatigué, l'oeil las...

Miss Lulu a dit…

On voyait bien qu'il souffrait et deux jours plus tard nous l'avons trouvé sans vie sur les rochers.

Une petite colère

Il en avait assez le ciel de tout ces nuages .... De ce temps de pluie, temps incertain. Alors une grande peine l'a envahi et il a t...